Gestion et Utilisation Durable des Ressources Génétiques de l'Agrobiodiversité en Basse-Lobaye

Télécharger  projet_agrobio_lobaye.doc  ( 133 Ko)
Date de dépôt 20 novembre 2014
Donateur Bob Konzi Sarambo
Date de sortie 26/06/2006

Afficher toutes les versions  ]

Le bassin de la Lobaye contient une réserve de biosphère, la forêt de Ngotto et une bonne partie de la forêt de production de la République Centrafricaine qui sont menacées d'extinction (Monza, 1996). Dans cette forêt, qui fait partie du bassin versant du Congo, vivent encore des pygmées qui ne sont pas agriculteurs mais vivent uniquement de la cueillette et de la chasse.

La région offre la particularité d'abriter des espèces remarquables de la faune africaine comme le chimpanzé, le gorille, des singes divers, des insectivores, le buffle de forêt, l'éléphant nain. Diverses espèces d'oiseaux dont le perroquet (espèce très recherchée), les indicateurs, les engoulevents (Christy, 1995) Galago, les reptiles dont le python-sebae, les crocodiles, les varans.

La flore est constituée d'essences nobles issues des filières bois telles que Etandophragma spp, Aniégré et Dibetou et d'autres espèces commercialisables non exploitées. Des études récentes indiquent que le bassin de la Lobaye contient plusieurs espèces endémiques non identifiées. La découverte récente d'une nouvelle sous-espèce de cercopithecus spécifique à cette région, appelée Cercopithecus cephus ngottoensis associée à celle d'autres taxons confirme l'importance de cette zone pour l'Afrique (canopée n° 16) et pour l'environnement mondial.

Ce projet vise à promouvoir l'impact positif de l'agriculture et à atténuer ses effets négatifs sur certains des derniers refuges forestiers du pays et d'Afrique, qui sans elle, rien n'aurait survécu.