HTML Document Ecosystèmes terrestres

La végétation centrafricaine est répartie globalement du sud au nord en fonction du climat. La savane recouvre la majeure partie du territoire et la forêt dense est limitée aux régions du sud ouest et du sud est du pays.

Release date 24/06/2011
Contributor Christophe NDARATA MASSANGUET
Geographical coverage République Centrafricaine,
Keywords Biodiversité,environnement,espèces,faune,écosystèmes,

La végétation centrafricaine est répartie globalement du sud au nord en fonction du climat. La savane recouvre la majeure partie du territoire et la forêt dense est limitée aux régions du sud ouest et du sud est du pays. Boulvert (1986) estime que la forêt centrafricaine couvre 92 500 km2 soit 15% du territoire national, dont 27 000 km2 exploitables pour les productions de bois d’oeuvre se trouve dans l’ouest, tandis qu’au sud-est, il s’agit d’un ensemble constitué de forêt dense humide, de forêts sèches et de galeries forestières couvrant 38 200 km2 dans la zone guinéenne et 6 500 km2 dans la zone soudanienne.

Il est aussi important de rappeler qu’à l’extrême Nord, on retrouve une végétation steppique composée d’arbustes buissonnants tels que le Bauhinia rufescens, de touffes espacées de graminées et d’arbustes chétifs (Ndjendole, 2007).


Du point vue phytogéographie, Boulvert (1986) a subdivisé le pays en cinq domaines suivants:

  • Domaine Congo- guinéen auquel appartient le secteur de la forêt dense humide qui est classiquement subdivisée en forêt dense ombrophile dont toutes les espèces sont sempervirentes (sud de Nola) et en forêt dense tropophile, comportant des essences secondaires dont Terminalia superba et Triplochiton scleroxylon. Ce domaine fait partie du bassin du Congo et se caractérise par le climat guinéen forestier couvrant toute la partie sud-ouest et sud-est dupays. On y compte généralement 9 mois de saison des pluies et 3 mois de saison sèche. La moyenne annuelle des précipitations pour cette zone est supérieure à 1600 mm.
  • Domaine Soudano-oubanguien, auquel appartient le secteur des savanes péri forestières constituées de mosaïques forêt-savane ou des savanes boisées et les forêts denses sèches. Le climat présente une variante avec une moyenne de 7 à 8 mois de saison des pluies et 4 à 5 mois de saison sèche.
  •  Domaine Soudano- guinéen, assez bien caractérisé par le développement dans la strate ligneuse à Burkea africana, Lophira lanceolata et Daniella oliveri et dans la strate herbacée par Andropogon gayanus, Hyparrhenia spp., H. familiaris. Elle couvre près de la moitié du territoire centrafricain, soit 290.000 km2 dont 130.000 km2 à l’ouest et 160.000 km2 à l’est du pays. A l’intérieur de ce domaine, se trouve près de 38.000 km2 de forêts denses semihumides et de galeries forestières. Le climat soudano- guinéen ou type tropical humide occupe une bande qui va de Baboua à la frontière camerounaise, à Yalinga à l’est. Il est caractérisé par 6 mois de saisons de pluies, 3 mois de saison sèche et 3 mois d’intersaison. La hauteur des précipitations varie de 1200 à 1500 mm/an.
  • Domaine medio -soudanien, il couvre plus du tiers du territoire centrafricain, soit près de 170.000 km2 dont 106.000 km2 à l’ouest et 64.000 km2 à l’est. A l’intérieur de ce domaine, 7 000 km2 sont recouverts de forêts denses sèches et de galeries forestières. Le climat est un sous type du climat soudano- guinéen avec un indice pluviométrique de 6-1-5.
  • Domaine soudano- sahélien, qui se trouve à l’extrémité nord-est du pays au dessus de 8º30’ N couvre 58 000 km2. Ce domaine est subdivisé en deux secteurs, l’un soudano- sahélien au sud et l’autre sahélo- soudanien qui s’étend au-delà de 10º N comportant, d'une part, une étendue sablonneuse "goz" où règne une steppe à épineux avec des palmeraies à Borassus eathiopium et Hyphaena tebaeca, et d'autre part, des savanes arborées et arbustives plus ou moins clairsemées. Cette zone est un sous climat soudano-sahélien d’indice 4.3.5 et le type sahélien d’indice 4.2.6. la pluviométrie oscille entre 800 et 1100 mm.

Enfin, la forêt centrafricaine est sujette à l’influence de la durée des saisons pluvieuses pour sa période végétative qui va de 304 jours à Salo au sud à 132 jours à l’extrême nord à Birao (Boulvert,1986).